Construction

Maison en kit en open source…

Au diable les archis ! Vive les maison open source 😉
Une idée qui parait très intéressante dans le principe…

En savoir plus :
Site officiel

La Tiny house – L’habitat de la liberté ?

Il est toujours difficile de décrire des choses « fortes » ou innovantes sans les caricaturer… Je vais quand même tenter l’exercice en évacuant tout de suite la caricature : la Tiny house, est une mini maison (10 m² au sol), elle roule, et dispose de tout le confort connu dans une habitation. C’est une roulotte en plus petite, une caravane quoi, me direz-vous ! Pas vraiment, car elle est construite sur un châssis de remorque classique, ce qui lui permet d’être déplaçable par une simple camionnette. Le coût de celle-ci est de 10 000 € en auto construction. C’est un mouvement assez récent qui est né aux États-Unis il y a seulement quelques années, et voici la première Tiny House Française qui vient d’être finalisée.

Elle aurait pu être qu’un avatar de roulotte, mais l’idée principale derrière sa réalisation et celle de son auteur est de prendre le temps de vivre et de recréer du lien… En effet, en n’ayant plus besoin de travailler toute sa vie pour payer sa maison, et toutes les charges afférentes (taxes, abonnements électricité, gaz, eau…), son propriétaire peut enfin consacré un miminim de temps à gagner un peu d’argent, et un maximum à vivre ! Autant dire que l’on change complètement de paradigme.

De plus, l’auteur de cette Tiny house n’est pas n’importe qui, puisqu’il s’agit d’Yvan Saint-Jours le fondateur de ma revue préféré : la maison écologique. Il est également l’un des fondateurs du nouveau magazine Kaizen. Donc autant vous dire que ce monsieur s’y connaît vraiment bien en habitat sain et alternatif.

Vous pouvez également trouver un article d’une page dans le dernier numéro à la page 69 du magazine Kaizen (n°9).
Le site officiel de la Tiny House

L’émission de radio de France culture Terre à terre lui à consacrée son émission de 13 juillet 2013.

Docu – La disparition du sable

Magnifique documentaire diffusé sur Arte mardi 28 mai 2013 sur la disparition du sable dans le monde et des conséquences gravissimes que cela implique à l’échelle globale.

C’est un problème totalement inconnu pour la majorité des personnes, et pourtant qui nous concerne tous.

Ne tardez pas à regarder ce reportage pendant les 7 jours que propose Arte sur son site de replay046598-000_sand_05

http://www.arte.tv/guide/fr/046598-000/le-sable-enquete-sur-une-disparition?autoplay=1

Stages – Construire un Rocket Stove et permaculture urbaine à Bordeaux

Si vous êtes intéressé par apprendre à construire un poêle rocket Stove dont je vous ai parlé à maintes reprisessur ce site, et bien c’est possible très bientôt ! Benjamin Broustey du site Permaculture Design, organise du 25 au 29 mars 2013 un stage d’autoconstruction en Haute-Vienne (87). Le prix du stage, nourriture comprise pour les 5 jours, est de 287 €.
Toutes les infos ici :
http://www.permaculturedesign.fr/formation-autoconstruction-poele-de-masse-rocket-stove/

Il organise également un autre stage sur Bordeaux du 26 au 28 avril 2013 qui lui traitera de la permaculture urbaine sur un terrain de 200 m2.
http://www.permaculturedesign.fr/cours-de-permaculture-urbaine/

Pour ma part, je me suis inscrit sur ces deux stages.

Article – Écologie et bâtiment

Très bon article sur le site Jardinons la planète qui concerne un projet des Architectes SOA et de leur Laboratoire d’urbanisme Agricole (LUA) sur un projet de ferme hors-sol sur des toits dans la commune des Hauts de Seine de Romainville.

 

L’architecte éco tartuffe Augustin Rosenstiehl.

Je vous laisse vous faire votre propre idée sur ce projet et son concept général. J’ai personnellement donné mon avis dans les commentaires de cet article…

 

 

Habitats groupés sur le N°68 de La maison écologique

Deux nouveaux scans issus de l’excellente revue « la maison écologique », afin de vous exposer les difficultés de créer des habitats groupés ou écohameaux. Profitons de l’expérience des autres…

Le premier scan concerne l’écohameau de Fri-Og-frog en Norvège :
LME n°68 – Écohameau Fri-og-Fro

Le second scan concerne l’autopromotion d’un immeuble à Nantes :
LME n°68 – Habitat groupé Bab’el Ouest

Le Rocket Stove – Poêle super écologique et économique

Si vous connaissez les poêles de masse, peut-être ne connaissez-vous pas les Rockets Stoves.

C’est un poêle construit avec des éléments de récupération et qui permet de chauffer de grands volumes avec très peu de bois. Il est également très économique, car le bois se consume uniquement par sa base et n’est jamais en combustion complète. De plus, si sa réalisation est correcte, il ne dégage que très peu de polluant, car grâce à son type de combustion, il ne produit que de la vapeur d’eau.

Ce type de poêle fait souvent l’objet de chantiers participatifs, ce qui permet aux personnes de se former afin de pouvoir construire le leur, et réduit d’autant le temps de réalisation pour la personne qui reçoit.
Broustey Benjamin, propose ce type de formation. Voici une vidéo d’un de ces chantiers participatifs de Rocket Stove :

Image de prévisualisation YouTube

Une autre petite vidéo trouvée sur internet pour vous montrer que ce type de poêle peut prendre n’importe quelle forme. De plus, vous noterez sur la première partie de cette vidéo, que suivant la conception de son Rocket Stove, celui-ci peut offrir la possibilité de mettre des grandes pièces de bois, évitant la fastidieuse corvée de découpe de bois, ou permettant la récupération de toute sorte de bois non traité.

Image de prévisualisation YouTube

Un livre en français sur le sujet semble être une référence dans le milieu de l’autoconstruction :
Prix 15,79 euros.
Le commander

En savoir plus sur :
Chantier participatif de construction de Rocket Stove chez PermacultureDesign.fr

Phytoépuration – Association Eau Vivante

Une vidéo de présentation du travail que fait l’association Eau vivante.
Cette association milite depuis plusieurs années pour la phytoépuration des eaux grises produites par l’homme. Elle organise de nombreux stages et chantiers participatifs à travers la France.

Image de prévisualisation YouTube

Le site de Eau Vivante

En savoir plus sur…
La phytoépuration

Habitats groupés sur le N°66 de La maison écologique

2 articles intéressants sur les habitats groupés et le vivre ensemble dans le le n°66 (décembre-janvier) de la revue La maison écologique.

Le sommaire du n°66

Autoconstruction – Maison Starck

Je vais vous parler d’une des rares créations du designer français Starck qui a fait un « flop ».

En 1994, Philippe Starck a voulu commercialiser via la société de vente par correspondance « Les 3 Suisses » : une maison (non ce n’est pas une blague !!! ) En fait, ce n’est pas vraiment une maison qu’il vendait, mais le projet, grâce un coffret en bois contenant tout ce qu’il fallait selon lui, pour la fabriquer.

Ce coffret comprenait les plans au 1/50ème de la maison (avec ou sans auvent), un classeur de chantier, une cassette VHS montrant les étapes de la construction, un carnet de notes qui explique les étapes de la gestation du projet, le choix de l’endroit et les petites tracasseries administratives, un carnet vierge pour noter ses propres expériences, un marteau. Le tout était vendu 4900 francs.

Autant être franc, je suis un fervent opposant aux maisons dites « catalogues », c’est à dire dessinées hors contexte et reproductible à l’infinie, tel que les proposes les promoteurs en France. En effet, vous choisissez votre modèle dans un catalogue, puis on vous concède de changer juste une ou deux fenêtres, de choisir les revêtements des sols, et vous pouvez ainsi vous endettés sur 30 ans, temps nécessaire pour vous adapter définitivement à l’espace de votre maison (alors que cela devrait être l’inverse)… Cela revient à nier que chaque site à ses propres spécifiés (vues, climat, ressources, possibilités, matériaux locaux…) et qu’un projet est donc forcément unique et contextuel.
De plus, se dire qu’une maison est vendue comme un bien comme un autre, est juste pour moi la quintessence de la société de consommation et le révélateur ultime de sa dérive…

Bref autant vous dire que ce projet de Starck — qui avait juste son côté esthétique pour le différencier d’une maison de promoteur — avait tout pour que je le déteste…
Et pourtant, en y regardant de plus près, j’y ai trouvé cependant quelques qualités qui étaient intéressantes et transposables sur d’autres projets.

L’idée qui m’a séduit, c’est que même pour cette maison vendue comme un sac, on peut la construire soi-même, car tout le projet est déjà conçu et dessiné. Ainsi, celui qui veut la faire réaliser par des artisans le fera, mais celui qui est tenté par l’aventure de l’autoconstruction sans savoir comment faire dispose d’un support « rassurant », d’étapes et de méthode pour le guider. De facto, on retrouve cette « indépendance » qui est très présente dans les réseaux des autoconstructeurs et que je trouve formidable, car elle participe à la réappropriation de son indépendance et autonomie.
De même, l’idée de l’évolution contenue dans le discours de Starck est à mon sens très importante (je rajoute un auvent, une chambre…), donc de rester vigilant au quotidien de l’environnement qui nous entoure (ici dans sa partie bâtie).
Plus anecdotique, presque poétique, l’idée de sculpter les poteaux de la colonnade supportant l’auvent. Chaque occupant de la maison ou invité peut laisser une trace et personnaliser cette maison…