DÉMARCHE

À l’origine de ma démarche, un constat…

Fort de mes expériences et collaborations, j’ai fait un constat amer : le processus de conception est trop « haché » entre les différents partenaires et ne peux plus répondre aux enjeux actuels. En effet, les prises de conscience provoquées par les enjeux climatiques, confrontées à des délais de plus en plus courts imposés par le rythme de la société actuelle, font qu’aujourd’hui, concevoir un projet d’architecture véritablement « durable » est devenu impossible avec les méthodes d’hier. Ce type de situation a pour effet pervers d’obliger presque systématiquement les architectes à avoir recours « à des recettes ». Ce qui veut dire que les architectes et leurs partenaires n’ont plus le temps (ou les moyens) de réfléchir à des solutions alternatives et véritablement adaptées au projet, cédant à la facilité et à la rapidité, bref à ce qu’ils connaissent et maîtrisent le mieux.

Le processus de conception qui est en vigueur actuellement et que je rejette fermement est le suivant : l’architecte conçoit son avant-projet puis le soumet au maître d’ouvrage pour validation. Ensuite après une évolution de celui-ci, il va passer aux partenaires suivants (bureau d’études, économistes…) qui vont faire leurs observations, et le projet revient chez l’architecte avant d’être validé de nouveau par le maître d’ouvrage. Et cela va se répéter ainsi plusieurs fois, avec l’arrivée dans les dernières phases, d’intervenants de plus en plus spécialisés (économiste, bureau d’études thermiques, fluides) et qui vont devoir se débrouiller à « s’adapter » au projet tel qu’il a été conçu. Tout cela a pour conséquence de générer un projet complexe, coûteux à la construction et en entretien, et complètement inadapté aux défis du développement durable.

Personnellement, j’ai fait un autre choix, même si j’ai bien conscience que le temps imparti (ou les honoraires) pour la conception d’un projet ne va pas augmenter de sitôt, et qu’il risque même de se réduire davantage. Cependant, je refuse de me résigner à cet état de fait, et ma conscience vis-à-vis des générations futures m’oblige à trouver des solutions actuelles aux enjeux aujourd’hui, et surtout de demain. C’est pourquoi, au lieu de travailler « par strates » chacun dans son coin, j’ai choisi de travailler de manière conjointe et cohérente avec les différents partenaires, et ce, dès le début du projet, et cela change tout !

En effet, dès la première phase de conception, nous nous mettons tous autour de table afin que chacun puisse apporter ses compétences et orienter le projet dans une démarche de développement durable et désirable, sincère et militante. C’est donc une réflexion globale qui est mise en place pour le bien du projet et la maîtrise de son coût.

Bien entendu, cela n’est possible que si, vous, en qualité de maître d’ouvrage, partagez cette même vision.

 

2 Responses to DÉMARCHE

  1. Je partage ta vision des choses. IL FAUT aller dans ce sens. Merci pour nos enfants et bravo!

  2. Martin-Peridier says:

    Excellente démarche, ça fait chaud au cœur d’observer un tel mode de penser. Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>